Alexandre voulait nous parler d’autre chose que Magic et il nous présente le Wargaming avec le jeu Necromunda.  À vos figurines !

-Présentation :
Salut ! Je m’appelle Alexandre et je suis le secrétaire adjoint de l’association. Ça fait maintenant 2 ans que je côtoie les membres de Sélénium et c’est toujours un plaisir de nous retrouver chaque samedi, parfois même en dehors pour certains 🙂

– Depuis quand pratiques tu le Wargaming ? Comment as-tu découvert ?
Je pratique depuis peu. J’ai commencé à m’y intéresser le jour où j’ai assisté à une partie de Warhammer 40k. J’ai trouvé ce jeu juste énorme. Ça me rappelle un peu les parties de jeu RTS en LAN (*jeu de stratégie en temps réel en réseau) avec les amis mais là c’est du concret ce qui est encore plus attrayant. Cela dit il me manquait un petit détail : je voulais que mes personnages aient des compétences et qu’ils en gagnent au fil des parties de manière à pouvoir leur donner une sorte de personnalité qui leur est propre. Un ami m’a alors fait découvrir Blood Bowl, un jeu de football américain fantastique. la , J’ai vraiment adoré le jeu, qui m’a aussi amener à développer une passion pour le football américain.

Mais je voulais rester dans le même type d’univers que Warhammer 40k, quelque chose de futuriste et John , notre trésorier, me présenta le jeu qui combla toutes mes attentes : Necromunda .

– Et alors ? Ce jeu ?

Nécromunda est un jeu de plateau dans un univers futuriste.

Chaque joueur crée un gang armé avant de s’affronter selon des scénarios aux différents objectifs, par exemple attaquer une caravane de marchands pour les piller pour et protéger la dite caravane dans sa traversée pour l’autre gang.

La différence notable est qu’il existe des gangs loyaux et des gangs hors-la-loi et que chacun des membres de ces armées démarre avec un équipement différent selon son grade.

Pour ma part, j’ai choisi un gang hors la loi  » Les rédemptionnistes » composé de fanatiques religieux qui cherchent à rassembler le plus d’adeptes possible de deux manière, d’abord par la discussion et sinon par la force. Autant dire que pour entretenir des rapports cordiaux avec eux il faut se convertir à leur religion sinon c’est la mort assurée. Pas très diplômâtes… Pour adoucir les choses, ils ne sont pas du tout attacher à la terre, tout territoire pris à une autre armée sera pillée puis brûlée.


Moi qui adore plaisanter sur la religion il était évident que je m’oriente vers ce gang, à la limite de prendre les religieux pour des voleurs mais bon comme on dit chez eux « Amen l’oseille » 😉

– Tu as peut être une anecdote sur l’association ?
Cela s’est passé lors de ma première partie de Necromunda contre John. Le scénario était le suivant : le gang adverse prenait en embuscade le mien… Vous me trouverez surement bien bête d’avoir choisi celui-ci, mais, chose que je vous n’ai pas dite précédemment, les scénarios sont tiré aléatoirement avec un lancer de dés… Autant dire que la chance n’était pas avec moi dès le départ…


Et ça n’a fait qu’empirer… John viendra dès la première attaque à bout de trois hommes sur les huit que je possède alors que je n’ai réussi qu’à mettre un seul des siens hors combat. Il en profite pour me rappeler « Tu sais que tu peux toujours abandonner » en rigolant. Je lui dit que je vais quand même essayer d’aller au bout, c’est mon tour et je lui met un homme hors combat. Joie ! Je me dis que finalement j’ai encore mes chances mais john me remet les pieds sur terre en m’en sortant deux à son tour.
« Alors ? » dit-il.. « Retraite ! » que je lui réponds, exaspéré.

– Le petit mot de la fin ?
Je clôturé cette présentation par une citation qui je trouve colle à ma manière de jouer :
« Le travail est un trésor… Le travail des autres, cela va de soi !« 

N’hésitez pas à passer nous voir à l’association un de ces samedis.

Newsletter Sélénium

Newsletter Sélénium

Recevez les dernières informations concernant l'association Sélénium

Vous êtes abonné !

Pin It on Pinterest

Share This